Olivier Noack

 

a passé son enfance au Havre puis dans une vallée d’Alsace, la mer puis la forêt à portée de songe. Après ses études et quelques chemins de traverse, il se consacre au théâtre dans le cadre du Théâtre Universitaire de Mulhouse (mise en scène) et participe en 1981 à la fondation de la compagnie Les Tréteaux de Haute-Alsace (Mulhouse) en tant que comédien.

Puis les arts du récit viennent le prendre par le bout de l’oreille. Depuis 1987, il propose en France et à l’étranger des spectacles narratifs sous des formes et dans des lieux divers: théâtres, festivals, rue, établissements scolaires, villages, quartiers, événements urbains.

Il crée en 1986 la compagnie Les Mots du Vent qu’il anime pendant de nombreuses années. Il a également travaillé au Centre de Littérature Orale de Vendôme et à la Maison du Conte de Chevilly-Larue.

Le répertoire d’Olivier Noack puise essentiellement dans l’imaginaire des pays européens. Il adapte des contes, des légendes et des fragments d’épopées. Il écrit et raconte également des récits engagés dans le monde contemporain.

 

Attachant une grande importance à la musicalité de la parole, Olivier Noack pratique le travail de la voix parlée et chantée. Après s’être formé en techniques du son et en pratique de la voix au micro, il s’intéresse au rapport entre musique électroacoustique et narration orale.

Il réalise ainsi la bande-son de plusieurs spectacles de récit ainsi que d’autres créations ponctuelles qu’il publie sur Bandcamp et Soundcloud

Il entame en 2013 un travail de longue haleine intitulé « Roman Fleuve » à partir de collectages et de montages de sons et de paroles sur le thème du fleuve la Meuse. Ce travail donne lieu à des représentations publiques en extérieur et à une publication sur internet.

Conteur

Réalisateur sonore